Conducteur-régleur ou conductrice-régleuse de machines à mouler les plastiques

Description du métier

La conduite et le réglage de machines à mouler les plastiques consistent à produire différentes pièces selon les procédés de transformation du plastique suivants : injection, rotomoulage et thermoformage. 

La personne qui exerce ce métier doit planifier la production de la pièce ou de l'article commandé, de même que préparer la machine et les divers accessoires et périphériques. Elle doit aussi constamment contrôler la production et effectuer les divers ajustements en cours de route. 

En outre, ce travail exige une bonne dextérité manuelle pour manier avec précision les outils pendant l'ajustement des équipements, une acuité sensorielle développée (toucher, vision, olfaction, ouïe, goût) et une bonne forme physique. 

L'extrusion de matières plastiques ne fait pas partie des compétences exigées pour ce métier, puisqu'elle fait l'objet d'une norme professionnelle et d'une qualification professionnelle distinctes.

Les compétences à maîtriser

Le Comité sectoriel de main-d'œuvre dans l'industrie des plastiques et des composites et les représentants et représentantes de l'industrie de la plasturgie considèrent que, conformément aux modules d'apprentissage, la pleine maîtrise des quatre compétences essentielles suivantes est obligatoire pour l'exercice du métier de conducteur ou conductrice de machines à mouler les plastiques :

1. Planification;
2. Préparation de la machine;
3. Production de pièces;
4. Arrêt de la machine. 

Au début de la démarche de qualification professionnelle, le compagnon ou la compagne fait l'inventaire des compétences de la personne qui s'inscrit et adapte le plan individuel ds'apprentissage en conséquence.

Le compagnon ou la compagne d'apprentissage consigne les résultats de ses observations dans le carnet d'apprentissage, tout au long de la démarche.

Durée de l'apprentissage

La durée de l'apprentissage peut varier selon l'expérience et les compétences de l'apprenti ou de l'apprentie, l'organisation du travail, etc. Le comité sectoriel de main-d'œuvre estime qu'il faut environ deux ans pour se qualifier.

Information complémentaire

Pour connaître toute l’information sur cette qualification volontaire, consultez les documents disponibles dans la colonne de droite.