Contrôleur ou contrôleuse de la qualité en usine de transformation de produits aquatiques

Description du métier

La personne qui exerce ce métier surveille les pratiques d'hygiène et de salubrité en usine, ainsi que l'assainissement de l'équipement, de l'outillage et du matériel. Elle surveille la qualité des matières premières et des produits auxiliaires de fabrication utilisés tels que les additifs, les produits de nettoyage, etc. Elle surveille la transformation du produit et sa préparation pour le marché (emballage, étiquetage, conservation et expédition). De plus, elle applique les lois et les règlements relatifs à la transformation des produits aquatiques et doit contrôler la qualité de l'eau et la salubrité des lieux. Elle effectue des analyses organoleptiques, physico-chimiques ou bactériologiques liées au contrôle et à la vérification de la qualité. Elle s'assure que le Programme de gestion de la qualité propre à l'entreprise est appliqué et efficace.

Les compétences à maîtriser

Les cinq compétences essentielles à l'obtention du certificat de qualification sont décrites dans la norme professionnelle. Pour démontrer la maîtrise de ces compétences, il faut être capable :

1. d'assurer l’hygiène et la salubrité en milieu de travail;
2. d'assurer la qualité de la matière première et des produits auxiliaires;
3. d'assurer le maintien d’un Programme de gestion de la qualité (PGQ);
4. de surveiller la transformation des produits aquatiques;
5. de surveiller la préparation du produit pour le marché.

Les deux compétences suivantes sont complémentaires aux compétences essentielles et ne sont pas obligatoires pour l'obtention du certificat, soit être capable :

6. de coordonner une équipe de travail;
7. de contribuer au développement de nouveaux produits. 

Le contexte de réalisation de chaque compétence pourra varier en fonction des espèces traitées dans les usines et du procédé de transformation utilisé. Des indicateurs de performance servent évaluer le degré de maîtrise de chaque compétence.

Au début de la démarche de qualification professionnelle, le compagnon évalue les compétences maîtrisées par la personne en apprentissage et ajuste le plan individuel d'apprentissage en conséquence. Le compagnon consigne les résultats de ses évaluations, au début et pendant l'apprentissage, dans le carnet à des fins de reconnaissance des compétences.

Durée de l'apprentissage

La durée de l'apprentissage peut varier selon l'expérience de l'apprenti ou de l'apprentie, l'organisation du travail, etc. Selon le comité sectoriel, la durée minimale est d'un cycle de production complet; elle ne devrait généralement pas dépasser quatre cycles de production. Un cycle de production complet inclut les étapes de préparation à la production, de production et de fermeture de l'usine. Cette distinction s'applique seulement aux usines en opération sur une base saisonnière.

Information complémentaire

Pour connaître toute l’information sur cette qualification volontaire, consultez les documents disponibles dans la colonne de droite.