Couturier ou couturière de meubles

Description du métier

Le couturier de meubles est la personne qui, à partir de consignes et/ou de la documentation pertinente, effectue l'assemblage de pièces de matériaux (recouvrement et autres), certaines étant préalablement fournies par le département de taillage. Le travail de couture, qu'il soit à des fins d'assemblage ou de finition, précède celui de rembourrage du meuble, où l'on procède entre autres à l'habillage de différentes sections de mobiliers. 

Les couturiers appartiennent à une équipe de travail, leurs tâches étant toutefois plutôt individualisées. Ils assemblent des pièces de matériaux de recouvrement de sections de meubles pour le département de rembourrage. Les machines à coudre, leurs principaux outils de travail, n'ont pas subit de changements majeurs depuis les dix dernières années. On requiert activement leur participation quant à la recherche de solutions dans la résolution de problèmes et la recherche de nouveaux produits.

Les compétences à maîtriser

La norme professionnelle a été élaborée par le Comité sectoriel de main-d'œuvre des industries des portes et fenêtres, du meuble et des armoires de cuisine. Elle a ensuite été adoptée par la Commission des partenaires du marché du travail et approuvée par la ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale. 

Les trois compétences suivantes sont essentielles à l'exercice du métier :

1. Être en mesure de planifier son travail.
2. Être en mesure d'assembler des pièces.
3. Être en mesure d'effectuer des réparations.

La compétence suivante est complémentaire à l'exercice du métier : 

4. Être en mesure de coudre des enveloppes de matelas.

La norme professionnelle précise entre autre le contexte d'exercice du métier ainsi que le contexte de réalisation de chacune des compétences mentionnées.

Durée de l'apprentissage

Plusieurs facteurs peuvent influer sur la durée de l'apprentissage. L'expérience de la personne en apprentissage et l'organisation du travail font, entre autres, partie de ces facteurs. Selon le Comité sectoriel de main-d'œuvre des industries des portes et fenêtres, il faut environ deux années à un apprenti ou une apprentie pour se qualifier.

Un compagnon pourra accompagner un ou plus d'un apprenti ou apprentie dans la mesure où cela permet d'offrir des conditions satisfaisantes pour l'apprentissage. Le Comité sectoriel de main-d'œuvre des industries des portes et fenêtres suggère pour sa part un ratio de l'ordre d’un compagnon pour quatre apprentis ou apprenties au maximum.

Information complémentaire

Pour connaître toute l’information sur cette qualification volontaire, consultez les documents disponibles dans la colonne de droite.