Éclairagiste de plateau – classe C

Description du métier

L'exercice du métier d'éclairagiste de plateau recouvre une réalité diversifiée selon les différents contextes de production de films, soit la production cinématographique et la production télévisuelle. Aux fins de la présente norme relative au métier d'éclairagiste de plateau, les contextes de production de films visés sont ceux qui nécessitent l'installation d'un réseau temporaire de distribution de l'électricité (RTDÉ). 

Le métier d'éclairagiste de plateau comporte trois classes distinctes, dont la classe C laquelle correspond au niveau d'entrée dans l'exercice du métier. Cette classification comporte l'apprentissage des bases du métier, plus précisément : l'apprentissage du vocabulaire, des techniques de travail propre au métier, l'acquisition des compétences utiles pour travailler de manière autonome sur de petits RTDÉ fonctionnant sous une tension maximale de 240 volts et sous une intensité maximale de courant de 400 ampères. Les classes B et C correspondent respectivement à des niveaux d'exercice de complexité intermédiaire et avancée. 

La classification en trois classes s'appuie sur 2 variables, soit : les caractéristiques techniques se rapportant à la tension et à l'intensité du courant électrique soutenu par le RTDÉ et du nombre de ceux-ci dont la personne est responsable. Ces deux facteurs ont une incidence sur le nombre et la nature des compétences utiles pour exécuter les tâches rattachées à chacune des classes du métier d'éclairagiste de plateau. 

Par ailleurs, les exigences spécifiques à l'exercice du métier tiennent à deux éléments précis :

  • L'éclairagiste de plateau ne doit pas être daltonien, puisque le système de repérage des différents types de câblages utilisés pour la mise en place des RTDÉ est fondé sur un code de couleur; toute erreur de branchement d'un câble à une source peut avoir des conséquences sévères pour la sécurité des personnes et entraîner des bris de matériel importants.
  • Pour assurer leur sécurité, les personnes ne doivent pas souffrir de vertige. En effet, elles sont appelées à travailler assez régulièrement en hauteur. 

Les conditions de travail sont régies par deux conventions collectives établies entre, l'Association des producteurs de films et de télévision du Québec (APFTQ), l'Association des professionnel(le)s de la vidéo du Québec et le Syndicat des techniciennes et techniciens du cinéma et de la vidéo du Québec.

Les compétences à maîtriser

Les partenaires de l'industrie de la production cinématographique et télévisuelle au Québec dont, les représentants et représentantes de l'Alliance québécoise des techniciens de l'image et du son (AQTIS) considèrent que les compétences suivantes sont essentielles à l'exercice du métier d'éclairagiste de plateau selon la classe C.

La démonstration de la maîtrise des compétences essentielles est obligatoire pour obtenir le certificat de qualification professionnelle (CQP) pour la classe C qui correspond au seuil d’entrée dans le métier.

Classe C : Compétences essentielles - Éclairagiste de plateau

1. Gérer les ressources matérielles nécessaires à l'installation d’un réseau temporaire de distribution de l'électricité dont l'intensité maximale de courant ne dépasse pas 400 ampères;
2. Repérer et résoudre les problèmes liés à l'utilisation d’un réseau temporaire de distribution de l'électricité soumis à une tension maximale de 240 volts et dont l'intensité de courant ne dépasse pas 400 ampères;
3. Manipuler et transporter le matériel utile à l'installation d'un réseau temporaire de distribution de l'électricité;
4. Installer le câblage d'un réseau temporaire de distribution de l'électricité et le matériel nécessaire à l'éclairage;
5. Vérifier l'état des circuits d'alimentation, des éléments de distribution et des circuits de distribution à mettre sous tension et faire les branchements appropriés;
6. Brancher les charges au câblage des circuits de distribution;
7. Collaborer à la mise en place définitive des éléments utilisés pour l'éclairage ainsi qu'à l'ajustement de l'éclairage;
8. Démonter le réseau temporaire de distribution de l'électricité;
9. Transporter le matériel dans les lieux désignés et le ranger de manière appropriée.

Durée de l'apprentissage

La durée de l'apprentissage pour un candidat ou une candidate peut varier selon l'expérience de l'apprenti ou de l'apprentie, l'organisation du travail, le nombre de périodes d'engagement et les délais entre ces périodes. 

Compte tenu de ce qui précède, le Comité sectoriel ne peut prédire la durée de l'apprentissage pour acquérir la maîtrise de l'ensemble des compétences essentielles faisant l'objet de la norme professionnelle du métier d'éclairagiste de plateau – classe C.

Information complémentaire

Pour connaître toute l’information sur cette qualification volontaire, consultez les documents disponibles dans la colonne de droite.