Machiniste-mouliste

Description du métier

La personne qui exerce ce métier travaille à l'usinage des composants du moule et à son assemblage. Elle participe également aux essais du moule et peut aussi en faire la réparation et l'entretien. Ce métier est pratiqué dans plus d'une centaine d'entreprises au Québec. Les moules servent à fabriquer des produits en diverses matières (plastique, caoutchouc, métal, etc.). Ils sont fabriqués à l'aide de divers matériaux (acier, aluminium, etc.). Le ou la machiniste-mouliste se distingue de la personne qui porte le titre de mouliste. En plus de participer à la conception du moule, celle-ci est responsable de la planification du travail, de la coordination d'équipe et de la résolution des problèmes techniques.

Les compétences à maîtriser

Les cinq compétences essentielles à l'obtention du certificat de qualification sont décrites dans la norme professionnelle. Elles s'appliquent dans toutes les entreprises de fabrication de moules industriels, quels que soient le ou les types de moules qui y sont fabriqués. Pour démontrer la maîtrise de ces compétences, il faut être capable :

1. de fabriquer les composants d'un moule;
2. d'usiner des empreintes et des noyaux;
3. d'effectuer la finition de surface des composants, des empreintes et des noyaux;
4. d'installer des circuits hydrauliques, pneumatiques et électriques et en vérifier le bon fonctionnement;
5. d'assembler le moule et en effectuer la mise au point.

Les deux compétences suivantes sont complémentaires et ne sont pas obligatoires pour l'obtention du certificat, soit être capable :

6. de fabriquer des électrodes et des outils de forme;
7. de percer des canalisations de refroidissement et de chauffage.

Des indicateurs de performance servent à évaluer le degré de maîtrise de chaque compétence.

Au début de la démarche de qualification professionnelle, le compagnon évalue les compétences maîtrisées par la personne en apprentissage et ajuste le plan individuel d'apprentissage en conséquence. Le compagnon consigne les résultats de ses évaluations, au début et pendant l'apprentissage, dans le carnet à des fins de reconnaissance des compétences.

Durée de l'apprentissage

La durée de l'apprentissage peut varier selon l'expérience de l'apprenti ou de l'apprentie, l'organisation du travail, etc. Le comité sectoriel estime qu'il faut environ trois ans pour se qualifier.

Information complémentaire

Pour connaître toute l’information sur cette qualification volontaire, consultez les documents disponibles dans la colonne de droite.