Ouvrier ou ouvrière serricole

Description du métier

Les ouvrières ou ouvriers serricoles sont des travailleuses ou des travailleurs qui, dans les serres de production de cultures maraîchères ou ornementales, sont affectés principalement à la mise en place des cultures et à leur entretien, à la préparation de l'expédition des produits et aux activités de nettoyage et d'entretien des serres. Elle ou il y effectue des tâches reliées à la multiplication et à la mise en place des cultures en serre, à l'entretien des cultures en serre pendant leur croissance, à la préparation et au conditionnement des produits de serre pour la vente, et aux activités de nettoyage de serre entre les cultures. L'ouvrière ou l'ouvrier serricole effectue son travail, généralement sur un lot de plants, à partir de directives précises sur les opérations à exécuter et sur les résultats attendus. Chaque tâche doit être exécutée selon le protocole établi dans l'entreprise. Elle ou il peut également participer à la vente des produits de serre. 

Le travail d'ouvrière ou d'ouvrier serricole est essentiellement manuel et demande de la dextérité. La travailleuse ou le travailleur exécute, souvent debout toute la journée, des tâches répétitives comme les semis, le repiquage, le nettoyage d'une grande quantité de plants groupés en lots. À certains moments, l'ouvrière ou l'ouvrier serricole peut être appelée ou appelé à travailler dans des conditions ambiantes de température et d'humidité élevées. 

Le travail dans les serres nécessite une bonne acuité visuelle, de la précision, une bonne capacité d’observation et l'aptitude à bien reconnaître les couleurs. Il faut, dans ce métier, faire preuve d'initiative et de débrouillardise. La minutie et la ponctualité sont aussi des qualités nécessaires. 

L'ouvrière ou l'ouvrier serricole travaille dans une entreprise possédant une ou plusieurs serres de cultures maraîchères ou de plantes ornementales. Leur travail est la plupart du temps saisonnier car la période active s'étale en moyenne de mars à novembre. Cette période peut être marquée de pointes de travail de plus de 40 heures par semaine, notamment dans les serres de plantes ornementales pour le repiquage des plants, l'implantation des serres et la mise en marché.

Les compétences à maîtriser

La norme professionnelle a été élaborée par AGRIcarrières, le Comité sectoriel de main-d'œuvre de la production agricole, et elle a été adoptée par la Commission des partenaires du marché du travail et approuvée par la ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale.

Dans le contexte de travail « production de cultures maraîchères », les cinq compétences suivantes sont essentielles à l'obtention du certificat de qualification :

1A Être capable de préparer des cultures en serre : production de cultures maraîchères.
2A Être capable d'entretenir des cultures en serre : production de cultures maraîchères.
3 Être capable d'appliquer des techniques de phytoprotection en serre.
4A Être capable de préparer et de conditionner des produits de serre pour la commercialisation : production de cultures maraîchères.
5 Être capable de nettoyer et d'entretenir des serres. 

Dans le contexte de travail « production de cultures de plantes ornementales », les cinq compétences suivantes sont essentielles à l'obtention du certificat de qualification :

1B Être capable de préparer des cultures en serre : production de cultures de plantes ornementales.
2B Être capable d'entretenir des cultures en serre : production de cultures de plantes ornementales.
3 Être capable d'appliquer des techniques de phytoprotection en serre.
4B Être capable de préparer et de conditionner des produits de serre pour la commercialisation : production de cultures de plantes ornementales.
5 Être capable de nettoyer et d'entretenir des serres. 

Les compétences essentielles pour les deux contextes de travail sont : 1A et 1B, 2A et 2B, 3, 4A et 4B, 5.

De plus, les trois compétences suivantes sont complémentaires au certificat de qualification. Les compétences complémentaires sont des compétences qui sont liées à des contextes de travail particuliers. Ces compétences sont enregistrées dans le Registre des compétences d'Emploi Québec et sont reconnues par une attestation.

6 Être capable d'appliquer des techniques de pollinisation de cultures maraîchères en serre.
7 Être capable d'arroser des plantes en serre.*
8 Être capable de tenir un comptoir de vente de produits de serre.* 

* Cette compétence s’applique à l’un ou l’autre des contextes de travail ou aux deux contextes.

Durée de l'apprentissage

Plusieurs facteurs peuvent influer sur la durée de l'apprentissage tels l'expérience de la personne en apprentissage, l'organisation du travail. Pour une personne qui ne détient pas de certificat de qualification professionnelle ni d'attestation de compétences professionnelles dans ce métier, il faut un maximum de dix-huit mois, répartis sur une période allant jusqu'à trois ans, de progression dans les apprentissages pour se qualifier et atteindre l'autonomie professionnelle recherchée pour ce métier.

Pour une personne déjà titulaire d'un certificat d'ouvrière ou d'ouvrier serricole dans l'un des champs de spécialisation de « production de cultures maraîchères » ou de « production de cultures de plantes ornementales », la durée de l'apprentissage dans l'autre champ de spécialisation est d'un maximum de huit mois et peut s'étaler sur une période allant jusqu'à trois ans.

Un compagnon pourra accompagner une ou plus d'une personne (généralement trois ou moins) en apprentissage dans la mesure où cela permet d'offrir des conditions satisfaisantes pour l'apprentissage. Cependant, plusieurs facteurs peuvent influer sur le ratio compagnon/apprenti tels l'expérience du compagnon dans cette fonction, l'organisation du travail dans l'entreprise. Emploi-Québec valide et approuve le ratio compagnon/apprenti.

Information complémentaire

Pour connaître toute l'information sur cette qualification volontaire, consultez les documents disponibles dans la colonne de droite.