Pressier ou pressière sur presse flexographique

Description du métier

Les pressiers ou pressières sur presse flexographique font fonctionner une presse utilisant le procédé flexographique permettant d'imprimer sur différents supports, tels que les films plastiques, les cartons ondulés, le papier, l'aluminium, etc. La personne qui exerce ce métier peut travailler avec différents types de presses adaptés aux supports (substrats) et pouvant inclure un équipement de conversion en ligne. Le travail se fait individuellement ou en équipe. On retrouve dans le métier différents domaines : le carton ondulé, les étiquettes et l'emballage et dans une moindre mesure l'impression sécuritaire (billets de loterie). On utilise différents instruments de mesure manuels et électroniques pour contrôler la qualité de l'impression dont les densitomètres, les spectrophotomètres et les viscosimètres et parfois des caméras stroboscopiques, des lecteurs optiques de codes universels (codes à barres) et des systèmes d'inspection de qualité informatisés. Le pressier ou la pressière doit utiliser des outils parfois manuels ou électroniques pour effectuer des opérations mécaniques de mise en train, de contrôle de la presse ou de sa maintenance. Le travail du pressier ou de la pressière peut être supervisé par un contremaître, un chef d'équipe ou un directeur de production.

Les compétences à maîtriser

Les trois compétences essentielles à l'obtention du certificat de qualification professionnelle sont décrites dans la norme professionnelle. Pour maîtriser ces compétences, il faut :

1. Être capable de réaliser la mise en train d'une presse flexographique;
2. Être capable d'exécuter l'ensemble des opérations relatives à la production d'un imprimé sur une presse flexographique;
3. Être capable d'effectuer l'entretien d'une presse flexographique.

Des indicateurs de performance servent à évaluer le degré de maîtrise de chaque compétence.

Au début de la démarche de qualification professionnelle, le compagnon évalue les compétences maîtrisées par la personne en apprentissage et ajuste le plan individuel d'apprentissage en conséquence. Le compagnon consigne les résultats de ses évaluations, au début et pendant l'apprentissage, dans le carnet d'apprentissage aux fins de reconnaissance des compétences.

Durée de l'apprentissage

La durée de l'apprentissage peut varier selon l'expérience de l'apprenti ou de l'apprentie, l'organisation du travail, etc. Le comité sectoriel de main-d'œuvre estime qu'il faut environ trois ans de progression pour se qualifier.

Information complémentaire

Pour connaître toute l'information sur cette qualification volontaire, consultez les documents disponibles dans la colonne de droite.