Technicien ou technicienne en assainissement de systèmes de ventilation

Description du métier

Les techniciens et techniciennes en assainissement de systèmes de ventilation effectuent l’assainissement de différents types de systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation d’air (CVCA). Ce travail suppose, entre autres, le nettoyage de l’intérieur des conduits de ventilation et des composantes des unités de ventilation. Les techniciens et techniciennes sont appelés à travailler dans une grande variété de milieux de travail en raison de la diversité des entreprises clientes (établissement hospitalier, établissement scolaire, usine, immeuble de bureaux, établissement de restauration, tour d’habitation, etc.). Ces lieux de travail se ressemblent néanmoins dans la mesure où l’espace dans lequel les techniciens et techniciennes accomplissent leurs tâches est généralement exigu et parfois difficilement accessible. Ainsi, les techniciens et techniciennes peuvent aussi travailler en hauteur et en espace clos, ce qui suppose l’application de techniques de travail particulières et adaptées à ces situations, étant donné les risques qui leur sont associés. 

Les techniciens et techniciennes sont exposés aux poussières, aux saletés et aux contaminants accumulés dans les conduits de ventilation et sur les différentes composantes des unités de ventilation. Ils doivent prendre les mesures appropriées pour se protéger et, le cas échéant, pour protéger les autres personnes qui pourraient être affectées par ces poussières, ces éléments.

Enfin, les techniciens et techniciennes sont appelés à se déplacer dans les différentes régions du Québec pour exécuter les contrats de service visant l’entretien de systèmes de ventilation dans les entreprises clientes.

Les compétences à maîtriser

Les quatre compétences suivantes sont essentielles à l’exercice du métier :

1. Être capable de mettre en place les conditions nécessaires pour mener à bien une intervention d’assainissement d’un système de chauffage, de ventilation et de climatisation d’air.

2. Être capable d’exécuter les opérations manuelles d’assainissement de l’intérieur des conduits de ventilation d’un système de chauffage, de ventilation et de climatisation d’air.

3. Être capable d’exécuter les opérations d’assainissement des composantes d’un système de chauffage, de ventilation et de climatisation d’air.

4. Être capable de mettre fin à une intervention d’assainissement d’un système de chauffage, de ventilation et de climatisation d’air.

La compétence suivante est complémentaire à l’exercice du métier : 

5. Être capable d’exécuter les opérations robotisées d’assainissement de l’intérieur des conduits d’un système de chauffage, de ventilation et de climatisation d’air.

La norme professionnelle précise également le contexte d’exercice du métier ainsi que le contexte de réalisation de chacune des compétences.

Durée de l'apprentissage

Plusieurs facteurs peuvent influer sur la durée de l’apprentissage. L’expérience de la personne en apprentissage et l’organisation du travail font, entre autres, partie de ces facteurs. Selon EnviroCompétences, il faut environ deux ans à un apprenti ou une apprentie pour se qualifier.

Un compagnon pourra accompagner un ou plus d’un apprenti ou d’une apprentie dans la mesure où cela permet d’offrir des conditions satisfaisantes pour l’apprentissage. EnviroCompétences suggère pour sa part un ratio de l’ordre d’un compagnon pour deux apprentis ou apprenties au maximum.

Information complémentaire

Pour connaître toute l’information sur cette qualification volontaire, consultez les documents disponibles dans la colonne de droite.