Technicien ou technicienne en restauration après sinistre

Description du métier

Le technicien ou la technicienne en restauration après sinistre effectue tout le travail nécessaire afin d’assurer le contrôle des dommages et la remise en état, lorsque cela est possible, des biens, des meubles et des immeubles endommagés lors d’un sinistre.

La restauration consiste à remettre en l’état initial un lieu ou un bien meuble plutôt que de le remplacer. Les techniques de restauration varient selon la source et le type de dégâts (exemple : dégâts d’eau). Le technicien ou la technicienne en restauration après sinistre applique le plus souvent la technique et le protocole prescrits par l’entreprise dans chaque situation.

Le technicien ou la technicienne en restauration après sinistre intervient en situation d’urgence ou planifiée lors de sinistres causés par l’eau, le feu ou différents types de contamination (fongique, bactérienne, etc.) et lors de divers autres types de sinistres (crimes, vandalisme, décès, déversements d’huile, etc.).

Son travail inclut la manutention, l’emballage et le chargement du matériel et des biens ainsi que la conduite des véhicules et les opérations de remise en état des biens en atelier et sur les lieux d’un sinistre. Le technicien ou la technicienne en restauration après sinistre doit avoir une connaissance générale des caractéristiques des dommages causés par l’eau, le feu et divers types de contamination; être en mesure de trouver l’information de référence nécessaire; être en mesure de choisir et d’utiliser les produits, les procédés, les techniques, les outils, l’équipement et les instruments de mesure requis en fonction des caractéristiques d’un sinistre et des dommages subis.

Le technicien ou la technicienne en restauration après sinistre doit aussi avoir des connaissances de base dans le domaine du bâtiment et des techniques usuelles de construction et connaître les impacts environnementaux possibles des produits qu’il faut éliminer ainsi que les méthodes appropriées d’élimination de ces produits.

Il est essentiel que le technicien ou la technicienne en restauration après sinistre possède un bon sens tactile afin d’évaluer l’état des surfaces, un odorat développé pour déceler les odeurs à éliminer de même qu’une bonne acuité visuelle.

Sans être responsable des relations avec la clientèle, le technicien ou la technicienne en restauration après sinistre doit interagir avec celle-ci et documenter les interventions effectuées. Il ou elle doit être en mesure de faire preuve de courtoisie, de diplomatie et d’empathie envers la clientèle qui vit des situations difficiles, de collaborer avec des collègues et d’interagir positivement au sein d’une équipe de travail.  

Les compétences à maîtriser

Les représentantes et représentants de l’industrie de la restauration après sinistre considèrent les compétences suivantes comme essentielles pour exercer le métier de technicien ou technicienne en restauration après sinistre :

1. Effectuer la manutention et le nettoyage de biens meubles.

2. Traiter des dégâts d’eau.

3. Traiter des dégâts causés par le feu.

4. Traiter des problèmes de contamination.

5. Documenter une intervention.

La démonstration de la maîtrise des cinq compétences essentielles est obligatoire pour obtenir le certificat de qualification professionnelle de technicien ou technicienne en restauration après sinistre.

Durée de l'apprentissage

La durée de l’apprentissage pour un candidat ou une candidate s’inscrivant au PAMT peut varier selon son expérience, l’organisation du travail, etc.

Le comité sectoriel considère que l’apprentissage en vue d’acquérir la maîtrise des compétences essentielles à l’exercice du métier de technicien ou technicienne en restauration après sinistre peut s’étaler sur deux à trois ans.

Information complémentaire

Pour connaître toute l’information sur cette qualification volontaire, consultez les documents disponibles dans la colonne de droite.