Vous êtes ici : Accueil > Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine > La Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine et ses territoires

La Gaspésie—Îles–de-la-Madeleine et ses territoires

La région de la Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine se compose principalement d'une vaste péninsule de 20 100 km2 qui s'avance dans le golfe du Saint-Laurent, à l'extrémité est du Québec. Elle englobe également l'archipel madelinien, situé à 215 km au sud-est des côtes gaspésiennes et dont l'étendue est de 200 km2. La péninsule comprend les 5 municipalités régionales de comté (MRC), soit La Haute-Gaspésie, La Côte-de-Gaspé, Le Rocher-Percé, Bonaventure et Avignon. L'archipel madelinien, quant à lui, correspond au territoire équivalent (TE) Les Îles-de-la-Madeleine.

Une économie en pleine transformation

Reposant en grande partie sur l'exploitation et la première transformation des ressources naturelles ainsi que sur l'industrie touristique, l'économie de la Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine tend de plus en plus à se diversifier et à offrir des emplois dans une plus grande variété de professions.

À la fin des années 1980, la région a subi une forte baisse de l'emploi causée par la crise du poisson de fond, amplifiée par la fermeture d'entreprises manufacturières (Gaspésia, Mines Gaspé, Smurfit Stone). Toutefois, on y constate une croissance soutenue du nombre d'emplois depuis la fin des années 1990. Grâce à ses efforts de relance et de diversification, la région assiste à l'émergence de nouvelles activités économiques telles que :

  • les technologies de l'information : implantation de centres d'appels;
  • la filière éolienne : fabrication de composants, transport et construction de parcs éoliens;
  • le secteur récréotouristique, qui se diversifie;
  • les biotechnologies marines, en plein développement;
  • les produits de la forêt, de plus en plus variés.

Pour l'avenir, la région fonde certains espoirs dans le développement d'entreprises d'exploitation minière, particulièrement le pétrole et l'alumine.