Vous êtes ici : Accueil > Lanaudière > Portrait de l'emploi et du marché du travail

Portrait de l'emploi et du marché du travail

La bonne performance de l'économie lanaudoise influe favorablement sur les indicateurs régionaux du marché du travail. Le taux de chômage dans la région est généralement inférieur à celui du Québec tandis que les taux d'activité et d'emploi y sont supérieurs.

Un marché du travail qui se porte très bien

Au cours des dernières années, la région de Lanaudière a connu une solide hausse de l'emploi. La croissance démographique et la diversité économique expliquent en partie cette évolution.

En 2012, selon les données de l'Enquête sur la population active (EPA) de Statistique Canada, le nombre de personnes en emploi dans la région s'établit à 240 500. Dans les dix dernières, leur nombre s'est accru en moyenne deux fois plus rapidement dans la région (2,0 %) que dans l'ensemble du Québec (1,1 %). Quant aux taux d'activité et d'emploi, ils se situent toujours à un niveau plus élevé que ceux de la moyenne québécoise en 2012. Cet écart est d'environ 2 points de pourcentage en moyenne depuis 10 ans.

De 2011 à 2012, le taux de chômage de la région est passé de 7,7 % à 7,9 %, soit un taux similaire à celui de la moyenne québécoise qui se chiffre à 7,8 % en 2012. Dans Lanaudière, le nombre de chômeuses et chômeurs en 2012 est demeuré exactement le même qu'en 2011. C'est la baisse de la population active qui explique la faible hausse du taux de chômage en 2012. À noter que le taux de chômage régional se situe en-dessous de celui de la province (en moyenne de -0,7 point de pourcentage) depuis dix ans.

Des secteurs d'activité variés

La région de Lanaudière se distingue particulièrement par la diversité de son économie. Comme pour le Québec, le secteur primaire, qui regroupe l'agriculture, la forêt et les mines, y est le plus modeste. Il est suivi par le secteur secondaire, qui comprend les nombreux secteurs de la fabrication et celui de la construction. Il est à noter que la part de l'emploi de la région dans le secteur secondaire est plus élevée qu'au Québec, notamment en raison de l'importance de la construction dans Lanaudière. Finalement, le secteur tertiaire, ou secteur des services, occupe près de 75 % des personnes en emploi dans la région.