Vous êtes ici : Accueil > Nord-du-Québec > Le Nord-du-Québec et ses territoires

Le Nord-du-Québec et ses territoires

Le Nord-du-Québec couvre 55 % de la superficie du Québec et s'étend sur quelque 840 000 km2, dont le 1/8 se compose de lacs et de rivières. Les préoccupations environnementales, le développement de produits naturels, l'émergence de nouvelles sources d'énergie et l'utilisation judicieuse des ressources qui marquent les tendances actuelles du développement économique font du Nord-du-Québec un environnement propice à l'innovation, aux idées et aux talents créatifs.

Une région jeune : 5 000 ans d'histoire

Créée en 1987, la région, bien que jeune, porte une histoire millénaire de cultures souvent méconnues. Cette histoire est intimement liée à celle des mouvements migratoires vers les régions nordiques, il y a environ 5 000 ans. L'analyse archéologique de certains sites a même révélé une présence humaine remontant peut-être à 9 000 ans.

Située au-delà des limites du 49e parallèle, la région du Nord-du-Québec s'étale sur près de 14 degrés de latitude. À l'ouest, ses frontières avec l'Ontario longent la baie James et la baie d'Hudson, jusqu'à la pointe de la péninsule d'Ungava. Au nord, elle est bordée par l'océan Arctique. À l'est, sa limite méridionale suit les frontières de la province de Terre-Neuve-et-Labrador ainsi que 2 régions du Québec, soit la Côte-Nord et le Saguenay–Lac-Saint-Jean. Enfin, au sud, elle rejoint les frontières de l'Abitibi-Témiscamingue et celles du nord de la Mauricie. C'est la plus vaste et la plus septentrionale des régions administratives du Québec.

Le Nord-du-Québec se caractérise par ses grands espaces et sa faible densité de population. Cette région de forêts quasi vierges, de montagnes, de rivières majestueuses et d'innombrables lacs, se divise en 2 parties distinctes, soit Eeyou Istchee Baie-James et le Nunavik, situées respectivement au sud et au nord du 55e parallèle. Le territoire d'Eeyou Istchee Baie-James, constitué principalement de forêts boréales, est occupé par les communautés de la première nation crie et les Jamésiens. Le Nunavik, presque entièrement couvert par la toundra, relève de l'Administration régionale Kativik, à l'exception du village cri de Whapmagoostui.

Ainsi, 3 groupes de population habitent la région du Nord-du-Québec, soit les Jamésiens, les Cris et les Inuits. La coexistence de ces 3 ethnies confère à la région une réalité socioculturelle bien spécifique, autour de laquelle s'articulent toutes les mesures politiques et économiques du Nord-du-Québec.

La vie économique du Nord-du-Québec gravite autour de ses richesses

Le Nord-du-Québec se distingue par l'abondance de ses richesses naturelles, notamment ses ressources énergétiques, minérales et métalliques, ainsi que forestières. La vie économique de la région gravite autour de l'exploitation de ces 3 ressources et des industries de la fabrication et des services qui en émanent : industries du bois de sciage et des pâtes et papiers, et industries touristiques. La création de certaines villes a d'ailleurs été intimement, sinon essentiellement liée au développement de l'une ou l'autre de ces industries ou à l'exploitation des ressources.

Pour en connaître davantage sur la région, consultez les sites suivants :