Emploi-Québec

Assembleur-soudeur ou assembleuse-soudeuse

Description du métier

Les assembleurs-soudeurs et assembleuses-soudeuses sont des ouvriers et ouvrières spécialisés dont les fonctions principales consistent à manutentionner des pièces de métal, à les mettre et les maintenir en position et à les assembler au moyen d'un procédé de soudage manuel ou semi-automatique. L'assemblage-soudage consiste donc à assembler par divers procédés de soudage les différents éléments qui composent un ensemble dit mécanosoudé. 

Plus précisément, les assembleurs-soudeurs et assembleuses-soudeuses compétents exécutent des travaux uniques, complexes ou très précis. Ils et elles travaillent à partir de plans et sont généralement autonomes dans le choix des méthodes, bien qu'il leur soit parfois nécessaire de s'adresser aux assembleurs-soudeurs experts ou assembleuses-soudeuses expertes pour des questions d’ordre technique. On leur confie l'assemblage de sous-ensembles destinés à recevoir des éléments mécaniques ou entrant en interaction avec d’autres sous-ensembles, travail qui nécessite une grande précision. On leur confie aussi l'assemblage complet d’équipements standard, parfois complexes. 

L'exercice de ce métier nécessite généralement une formation scolaire de type professionnel de même qu'un apprentissage en cours d'emploi.

Quel que soit leur lieu de travail, les assembleurs-soudeurs et assembleuses-soudeuses doivent démontrer des aptitudes visiospatiales et des habiletés en planification d'activités; en plus de démontrer une bonne dextérité manuelle, de la force et de l'endurance physique nécessaires. En effet, ils et elles doivent être en mesure de : visualiser en trois dimensions les pièces à assembler à partir de plans et de croquis; manipuler divers outils, machines et accessoires servant à découper, à façonner, à assembler ou à nettoyer le métal. Enfin, ils et elles sont exposés à la chaleur, doivent rester dans la même position longtemps et soulever des objets lourds.

Les compétences à maîtriser

Les représentants et représentantes du secteur de la fabrication métallique et industrielle s'entendent sur le fait que le métier d’assembleur-soudeur ou assembleuse-soudeuse requiert les quatre compétences essentielles suivantes :

Compétence 1 : Être capable de planifier les travaux d'assemblage-soudage
Compétence 2 : Être capable d'assembler un ensemble mécanosoudé
Compétence 3 : Être capable d'utiliser un procédé de soudage manuel ou semi-automatique
Compétence 4 : Être capable de vérifier la qualité du travail d'assemblage-soudage

À ces quatre compétences s'ajoute une compétence complémentaire qui se rapporte à l'exercice du métier d'assembleur-soudeur ou assembleuse-soudeuse dans le domaine de la tôle forte. Cette compétence n'est pas essentielle pour les assembleurs-soudeurs et assembleuses-soudeuses qui travaillent dans le domaine de la tôle mince; par conséquent, elle demeure facultative pour l'obtention du certificat de qualification professionnelle. 

Compétence 5 : Être capable d’effectuer les travaux connexes au soudage 

Ces cinq compétences distinctes et qualifiantes intègrent les connaissances théoriques, les savoir-être et les savoir-faire nécessaires pour l'exercice du métier d’assembleur-soudeur ou assembleuse-soudeuse dans différents contextes de travail. 

Démontrer la maîtrise des quatre compétences essentielles est obligatoire pour obtenir le certificat de qualification professionnelle d'assembleur-soudeur ou assembleuse-soudeuse.

La maîtrise de la compétence complémentaire est reconnue par une attestation de compétence.

Durée de l'apprentissage

La durée de l'apprentissage pour un candidat ou une candidate qui s'inscrit au PAMT peut varier selon son expérience, l'organisation du travail, etc. 

Le comité sectoriel considère que la durée de l'apprentissage pour acquérir la maîtrise des compétences essentielles pour le métier d'assembleur-soudeur ou d'assembleuse-soudeuse peut s'étaler sur une période maximale de deux ans et demi pour les apprentis et apprenties titulaires d'un DEP en soudage-montage. La période d'apprentissage pourrait s'avérer plus longue pour les personnes sans formation professionnelle de base.

Information complémentaire

Pour connaître toute l'information sur cette qualification volontaire, consultez les documents disponibles dans la colonne de droite.