Emploi-Québec

Vous êtes ici : Accueil > Bas-Saint-LaurentBas-Saint-Laurent et ses territoires > MRC de Rimouski-Neigette

MRC de Rimouski-Neigette

Avec une population de 54 349 habitants (mars 2012), cette municipalité régionale de comté (MRC) d'une superficie de 2 762 km2, est la plus peuplée de la région. Plus de 80 % de la population vit dans l'agglomération de Rimouski, la capitale administrative de la région. L'adjonction du mot Neigette, du nom d'un canton du haut-pays, rappelle que la MRC comprend aussi un vaste territoire rural à vocation agricole, forestière ou touristique.

Le développement de Rimouski a été favorisé par divers facteurs historiques. La ville fut choisie tour à tour comme siège d'un évêché, chef-lieu d'un district judiciaire, capitale régionale, etc. Ces décisions ont permis la construction et le développement de plusieurs maisons d'enseignement, l'arrivée de professionnels et l'établissement de nombreux bureaux régionaux de ministères ou de sociétés du gouvernement du Québec. Le rôle de l'homme d'affaires Jules-A. Brillant aura aussi été déterminant. Dans l'héritage qu'il a laissé à la région, il faut souligner TELUS, autrefois Québec-Téléphone, la deuxième entreprise de télécommunications au Québec. Cette entreprise a beaucoup contribué à faire éclore à Rimouski une industrie des technologies de l'information parmi les plus dynamiques du Québec.

La vitalité économique de Rimouski repose encore en partie sur ses infrastructures en santé et en éducation, un peu moins sur sa fonction publique, beaucoup sur ses secteurs commerciaux et de services, ainsi que sur son secteur industriel.

La région de Rimouski s'est aussi imposée au fil des ans comme technopole maritime en raison de la concentration des écoles, instituts et laboratoires dédiés aux sciences et techniques maritimes, comme l'Institut maritime du Québec, l'Institut des sciences de la mer, le Centre de recherche en biotechnologies marines, le Centre interdisciplinaire de développement en cartographie des océans. Il faut ajouter à ces établissements rimouskois l'Institut Maurice-Lamontagne de Pêches et Océans Canada, situé à Mont-Joli dans la MRC voisine de La Mitis.

Enfin, le dynamisme culturel de cette MRC n'a sans doute pas son pareil au Québec : théâtre, musique, danse, spectacles, grands événements, métiers d'art, musées, etc. Et l'offre d'équipements ou de lieux récréotouristiques est particulièrement généreuse : pistes cyclables, sentiers pédestres, équipements de sport, réserves fauniques, etc. L'industrie touristique tire profit de tout ce potentiel. Le site historique maritime de la Pointe-au-Père et le parc national du Bic, constituent à eux seuls des produits d'appel touristique pour l'ensemble de la région.

Origine du nom : Rimouski est un mot indien signifiant « terre de l'orignal ».