Emploi-Québec

Vous êtes ici : Accueil > Chaudière-Appalaches

Bulletin sur le marché du travail au Québec de septembre 2020

9 octobre 2020
  —  Toutes les régions du Québec
0

La récupération se poursuit : l’emploi est en hausse (+76 700) et le taux de chômage est en baisse (à 7,4 %).

Avertissement : Les données de l’Enquête sur la population active (EPA) de Statistique Canada du mois de septembre 2020 sont à considérer avec précaution car, en plus de la volatilité habituelle des données mensuelles, il y a toutes les conséquences de la crise sanitaire sur le déroulement de l’enquête, dont la baisse régulière du taux de réponse observée depuis le début de la pandémie. Aussi, les effets des mesures prises (comme la fermeture de certains commerces), suite au récent passage à la zone rouge de certaines régions du Québec, ne seront observés qu’à partir des données du mois prochain.

  • En septembre, l’emploi a augmenté au Québec (+76 700; +1,8 %) et au Canada (+378 200; +2,1 %), comparativement au mois précédent.
    • La hausse de l’emploi a touché le temps plein (+45 300; +1,3 %) et celui à temps partiel (+31 400; +4,1 %).
    • Comparativement au mois dernier, les secteurs où l’emploi a le plus augmenté sont : services d’enseignement (+23 900), services d’hébergement et de restauration (+13 500) et fabrication (+9 900). Les secteurs où l’emploi a le plus baissé sont : services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien (-4 100) et autres services (sauf les administrations publiques) (-3 600).
    • L’analyse par sexe montre que la hausse en nombre de l’emploi touche les femmes (+39 800) et les hommes (+36 900).
    • Une création d’emplois est observée dans les secteurs privé (+46 800) et public (+45 000) et une baisse chez les travailleurs autonomes (-15 100).
    • L’analyse par groupe d’âge montre que l’emploi est en hausse pour tous les groupes d’âge et que la plus forte hausse en nombre est observée chez les 25 à 54 ans (+42 700; +1,5 %).
  • Par rapport au mois de septembre 2019, l’emploi a baissé (-104 700; -2,4 %). La baisse a touché l’emploi à temps plein (-81 100; -2,3 %) et celui à temps partiel (-23 600; -2,9 %).
  • Ainsi, depuis le début de la crise, 113 600 emplois ont été perdus au Québec (-2,6 %) alors qu’au sommet de la crise en avril, on comptait 820 500 emplois perdus. La croissance de l’emploi des cinq derniers mois (mai, juin, juillet, août et septembre) a permis d’effacer 86,2 % des pertes d’emplois cumulées en mars et avril. Cela situe le niveau d’emploi du mois de septembre à 97,4 % de celui de février.
  • La moyenne de janvier à septembre 2020 indique que l’emploi a baissé (-238 300; -5,5 %) par rapport à la même période de 2019. La baisse a touché l’emploi à temps plein (-123 400; -3,5 %) et celui à temps partiel (-115 000; -14,1 %).
  • Par rapport au mois dernier, le taux de chômage a baissé de 1,3 point de pourcentage (p.p.) pour atteindre 7,4 % au Québec, et de 1,2 p.p. au Canada (à 9,0 %). Par rapport à septembre 2019, il a augmenté de 2,5 p.p. au Québec et de 3,5 p.p. au Canada.
  • En septembre, le nombre de chômeurs a baissé de 56 500 et ils sont maintenant 341 900 personnes.
    • Actuellement, les personnes qui ont chômé de 14 à 26 semaines sont les plus nombreuses (106 800) et leur nombre a baissé de 40 400 au mois de septembre par rapport au mois précédent. 
    • Pour un quatrième mois consécutif, le nombre de personnes qui ont chômé de 5 à 13 semaines est en baisse (-7 900) à 94 400.
    • Après avoir beaucoup augmenté en mars et avril, le nombre de personnes qui ont chômé de 1 à 4 semaines continu de baisser (-14 600) et leur nombre est maintenant de 85 100 personnes, inférieur à celui de février.
  • En septembre, la population active a augmenté au Québec (+20 200; +0,4 %), ce qui lui permet d’atteindre un nouveau sommet (à 4 612 800), et au Canada (+163 900; +0,8 %). Par rapport à septembre 2019, elle a augmenté au Québec (+12 600; +0,3 %) et au Canada (+39 300; +0,2 %).
  • Ainsi, sept mois après le début de la pandémie, la comparaison des données du mois de septembre par rapport à celles de février (situation avant la pandémie) montre que :
    • L’emploi a baissé au Québec (-113 600; -2,6 %) et la baisse en nombre a touché davantage l’emploi à temps plein (-100 800; -2,8 %) que celui à temps partiel (-12 800; -1,6 %).
    • La baisse de l’emploi touche encore davantage les femmes (-81 900; -3,9 %) que les hommes (-31 700; -1,4 %).
    • Les secteurs qui ont le plus augmenté sont : services d’enseignement (+23 100), commerce (+9 600) et soins de santé et assistance sociale (+3 300). Les secteurs qui ont le plus baissé sont : services d’hébergement et de restauration (-39 000), autres services (-19 200) et transport et entreposage (-18 500).
    • Le nombre de chômeurs est en hausse (+137 200; +67,0 %).
    • Le taux de chômage a augmenté (+2,9 p.p.).
    • La population active est en hausse (+23 600; +0,5 %).
    • La baisse touche aussi le taux d’emploi (-1,9 p.p.) alors que taux d’activité est au même niveau que celui de février (à 64,7 %).
    • L’emploi « hautement qualifié » 1 a retrouvé son niveau d’avant la crise (2 094 300 par rapport à 2 087 600 en février 2020).

1. Les emplois « hautement qualifiés » exigent habituellement un diplôme d’études universitaires ou collégiales.

Consultez le dernier bulletin sur le marché du travail (PDF, 548 Ko)


ÉvénementsEmploi Québec - Flux RSS des événements

Aucune nouvelle information n'est disponible présentement.