Vous êtes ici : Accueil > MontréalTémoignages

Avec de l'aide … et un bon coffre à outils!

Linda Bouchard
Montréal

Lorsque j'ai terminé l'École nationale de l'humour et que j'ai commencé dans le métier de comédienne et d'humoriste, j'ai réalisé que ce n'était pas un secteur très stable et je me suis mise à la recherche d'un emploi pour subvenir à mes besoins. Après une rencontre d'information sur la formule des clubs de recherche d'emploi, j'ai réalisé que j'avais besoin d'une approche plus personnalisée, de ne pas être dans un groupe mais plutôt d'entreprendre une démarche avec quelqu'un qui pourrait comprendre ma réalité. Au fil de mes recherches, j'ai découvert le Groupe Conseil Saint-Denis et je me suis rendu compte que je pouvais y aller pour une rencontre individuelle et vraiment y expliquer mon histoire en détail. Comme je travaillais moins de 20 heures par semaine, je me suis inscrite gratuitement pour une première rencontre.

Pendant environ trois mois, j'ai eu des rencontres régulières, et par la suite, j'ai continué à avoir des rencontres sporadiques pour vérifier le cheminement de ma recherche d'emploi. Lors de ces rencontres avec ma conseillère, on a vraiment commencé par la base, c'est-à-dire savoir ce que je voulais vraiment dans ma vie sur le marché du travail. Bref, évaluer mes besoins et savoir si j'avais le bon coffre à outils pour moi. Par exemple, j'ai maintenant deux CV que j'utilise selon le secteur où je postule un emploi. La démarche m'a aidée à trouver ce que je voulais, un emploi à temps partiel qui me laisse le temps de travailler à ma profession de comédienne. Pendant mes rencontres avec la conseillère, j'ai découvert comment me servir du bouche-à-oreille, explorer le marché caché de l'emploi et même me préparer à l'entrevue de groupe. Ce que j'ai préféré, c'est qu'après un mois sans avoir rencontré ma conseillère, elle se rappelait de ma démarche et me posait des questions précises sur mon avancement.

Maintenant, je sais ce que je veux et je suis capable d'établir des critères dans ma recherche d'emploi. Par exemple, je mentionne directement que je veux seulement travailler le jour. L'affirmation de soi, ça commence par poser des questions lors des entrevues, expliquer ce que nous pouvons apporter à l'entreprise et préciser quelles sont nos limites.

Je réalise maintenant qu'Emploi-Québec est un peu partout! Par exemple, je fais une formation en scénarisation télé avec l'Union des artistes qui est financée par Emploi-Québec.

Même si parfois c'est considéré comme honteux d'aller vers ce type de ressource et que les gens ont peur d'être étiquetés comme des personnes incapables de se prendre en main, à un moment il faut se dire qu'il y a de l'aide et aller la chercher.

ÉvénementsEmploi Québec - Flux RSS des événements

Aucune nouvelle information n'est disponible présentement.