Emploi-Québec

Vous êtes ici : Accueil > Saguenay—Lac-Saint-JeanTémoignages

Ça vaut la peine d'y croire

Jean-François Riverin
Saguenay—Lac-St-Jean

En septembre 1998, à l'âge de 18 ans, Jean-François Riverin a été victime d'un grave accident de trois-roues qui lui a fait perdre complètement la motricité du bas du corps.

Après de longs traitements, des interventions chirurgicales multiples, une rééducation et des apprentissages pour le rendre apte à se déplacer en fauteuil roulant, Jean-François entreprenait une démarche d'intégration au marché du travail. La perspective de gagner sa vie et d'être autonome stimulait sa détermination à travailler. À cette époque, Jean-François recevait des prestations d'aide de dernier recours (contraintes sévères à l'emploi).

Sa première démarche auprès d'Emploi-Québec en 1999 lui a permis de préciser son objectif professionnel et de s'inscrire à une formation professionnelle en dessin industriel. Des contraintes consécutives à plusieurs interventions chirurgicales l'ont empêché, à ce moment-là, d'intégrer le marché du travail.

En 2005, malgré un certain scepticisme né de l'insuccès de ses démarches de recherche d'emploi antérieures et de contacts pas toujours positifs avec certains employeurs, Jean-François entreprend une démarche d'intégration au marché du travail. Avec le soutien et l'accompagnement d'Emploi-Québec ainsi que la collaboration soutenue de différents intervenants du milieu, tels le SEMO et la SAAQ, Jean-François réussit à se dénicher un emploi. De septembre 2006 à mars 2009, Jean-François travaille au Service d'assistance téléphonique et d'aide aux usagers dans une entreprise de services en technologies de l'information et en gestion des processus d'affaires reconnue mondialement.

Compte tenu du contexte économique défavorable et de son désir d'obtenir un emploi en lien avec ses intérêts et ses capacités et offrant des possibilités d'avancement, Jean-François entreprend alors, avec l'aide d'Emploi-Québec, une formation collégiale en gestion des microordinateurs et en réseautique CISCO (1545 heures), qu'il terminera en juin 2010.

« Je suis convaincu qu'avec cette formation spécialisée et mes expériences de travail, mon intégration au marché du travail sera concluante. J'encourage donc les personnes qui ont des limitations à garder espoir, à ne pas lâcher, à croire en elles et à consulter les organismes du milieu, tel Emploi-Québec, pour réussir leur intégration au marché du travail. Ça vaut la peine d'y croire et de faire appel aux bonnes ressources », d'affirmer Jean-François.

ÉvénementsEmploi Québec - Flux RSS des événements

Aucune nouvelle information n'est disponible présentement.